AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

Septembre 2017

                                                            

Mardi 12 septembre

 

L'olivier, arbre des dieux

 

Savez-vous que, selon une légende grecque, l'olivier, symbole de longévité et d'espérance, serait né d'une querelle entre deux dieux qui se disputaient le patronage d'une ville nouvellement créée ? Pour les départager, Zeus leur proposa de faire, chacun, un don à l'humanité. D 'un coup de son trident, le dieu de la Mer fit jaillir de l'écume des vagues un cheval fougueux.

La déesse de la Sagesse, elle, frappa la terre de sa lance, et un arbre apparut. « Il donnera aux hommes une délicieuse nourriture, dit-elle, il soignera leurs blessures, et sa vie sera tellement longue que, pendant des siècles, vous pourrez en profiter. » C'était l'olivier, un cadeau extraordinaire et la déesse donna ainsi son nom à la cité qui, aujourd'hui encore, s'appelle Athènes .

Alors toi, pauvre citadin qui désires oublier le tintamarre de la ville, inutile de chercher un havre de paix dans les solitudes himalayennes ou les dunes sahariennes brûlées par le sirocco. Va dans notre garrigue ! Là, parmi les chênes kermès, les myrtes et les figuiers sauvages, choisis un bel olivier. Étends-toi à l'ombre de ses feuilles vert argenté. Ferme les yeux. Sens-tu ce rai de soleil caresser ton visage et y semer des taches dorées ? Hume le parfum de la menthe, de la sarriette et de la lavande aspic. Écoute la tourterelle qui roucoule éperdument et la cigale qui craquette. Tes soucis se sont envolés comme les hirondelles qui trissent en zigzaguant dans le ciel bleu.

Fallait-il vraiment qu'elle fût sage, cette déesse, pour nous avoir fait un tel présent ?

 

Line CROS

Dictée de Montarnaud – 28 avril 2013

 

Pour départager les ex aequo Clin d'œil

 

En singeant un sajou, la souillon a souillé, avec du sauris, cette si chère simarre en samit, posée sur le tara.

Les sycomores que j'ai plantés sont des érables blancs et non des cyprès émeraude.

Le bas Rhin traverse le Bas-Rhin, pas le Bahrein. Il y reçoit l' Ill .

 

Jeudi 14 septembre

 

Dictée n.1

La Cigale et la Fourmi

Sur une idée d’ÉSOPE et de Jean de La FONTAINE- ÉSOPE est un fabuliste grec de l’Antiquité qui a inspiré LA FONTAINE-

 

La Cigale, ayant poussé la chansonnette du solstice de juin jusqu’à l’équinoxe redouté de septembre, se trouva méchamment dans la mouise quand, au(x) vivifiant(s) zéphyr(s), succéda le morne aquilon.

Rien à grailler dans l’humble cambuse : ni vermicelle(s) ni vermisseau(x) sur la clayette du frigo !

Tout embarrassée, elle posa sa gratte caca d’oie, complice de tant de frasques éhontées, et sans plus de vergogne s’en fut tambouriner contre l’huis de la Fourmi, sa payse, l’adjurant de lui fournir quelques vivres, au besoin avariés, qui lui permissent de subsister pendant l’époque hiémale.

Je vous rembourserai, ressassa la goualeuse, avant que ces fadas de juillettistes n’aient regagné leurs chers pénates, et j’inclurai dans la somme – chose promise, chose due ! - quelque cinq pour cent d’intérêt.[…]

Chers amis, ne soyez pas cigales.

Tirez parti de l’été pourri qui s’annonce pour emmagasiner des connaissances et veiller au grain.

Creusez, fouillez, pelotez vos Robert ;

Ne laissez, comme le prône le laboureur de la fable, nulle place où la main ne passe et repasse.

Cette dictée vous a paru aisée ?

La prochaine pourrait l’être moins !

 

Redouté : équinoxe (masculin)

Quand au : on peut dire lorsque (mettre un D)

Tout embarrassée : tout devant un participe passé commençant par une voyelle ne s’accorde pas

L’huis : porte extérieure d’une maison

Payse : compatriote

Avariés : vivres (masculin)

Hiémale : l’hiver

Goualeuse : chanteuse des rues

Chers pénates : masculin

Quelque : environ( adverbe )

Robert : nom propre invariable (dictionnaire)

 

Dictée n.2

Un convive peu courtois

 

Pour un copieux repas, un rat de ville tourangeau fut convié par son cousin le rat des champs. L’accueil ne fut ni civil ni subtil. Le rustique viril ne mit point d’ornements, mais il n’était pas radin, rien ne manquait au festin. La saison des barbecues et des pique-niques ( piqueniques ) étant terminée, ce fut dans la bergerie que le maître des lieux reçut son hôte. Dressés sur une modeste table juponnée, des mets appétissants et variés exhalaient un fumet enivrant. Aussi, dès l’arrivée, la montée de salive ne tarda pas.

          Du bénédicité, les cousins se dispensèrent et allègrement s’empiffrèrent jusqu’à satiété : point de cuisseau de veau ou de chevreuil, mais des cuillerées de purée prises goulûment ( goulument ) dans les platées, des lampées de lait de brebis demi-écrémé, des poêlées d’insectes frits. Notre maître (-) queux n’avait pas oublié d’y ajouter quelques pincées d’aromates tels que laurier, sarriette, serpolet. Pour finir, bien que la faim ne les tenaillât plus, ils se ruèrent avec convoitise sur le plateau de cancoillotte  à l’aneth.

        Quand il eut fait bonne chère, bien repu et peu enclin à regagner son hôtel de banlieue à une heure aussi tardive, le rat de ville s’invita pour la nuitée. Il crut bon de profiter du sommeil de son hôte pour glisser subrepticement dans son attaché-case quelques reliefs du délicieux repas. Le rat des champs qui ne dormait que d’un œil, bondit de sa couchette et vociféra :

- Espèce de saligaud, de traître, tu es fait comme un rat !

       Notre rat d’hôtel, faux cul, ne compta ni les gifles ni les fessées distribuées par le cul-terreux.  

 

                                                  ************

 

Faire bonne chère à quelqu’un signifiait autrefois lui faire bonne figurebon accueil. Le sens actuel est : faire un bon repas

Aneth : plante aromatique appelée encore “fenouil bâtard” ou “faux anis”.

Les reliefs d’un repas sont les restes de ce repas.  (Mot vieux)

Cul-terreux : terme familier et péjoratif pour désigner un paysan.

Maître (-) queux : (vieux) =  cuisinier

 

Mardi 24 septembre

 

 



14/09/2017
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres