AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

Déjà dix ans (sept 2014)

Déjà dix ans

 

Le 11 juin dernier, nous nous sommes retrouvés quarante-sept adhérents du club pour fêter les dix ans de la dictée.

Dix années déjà d ' écoulées, avec un butin de quelque cent cinquante textes ô combien alambiqués parfois ! et de nombreux cahiers annotés, raturés, que vous avez soigneusement gardés pour être consultés à l'envi.

D'une douzaine de lignes au départ, il ne fallait pas trop vous effaroucher ! vite les textes allaient s'étoffer, se compliquer pour satisfaire des amateurs toujours plus motivés. Vous vous êtes tellement complu à braver les difficultés que mes scrupules se sont vite envolés, et dare-dare j'y suis allée. Quand il m'arrive de feuilleter à rebours les différents textes que je vous ai proposés, j'en reste tout époustouflée. Il fallait que vous fussiez mordus pour ne pas lâcher prise. Je dois vous avouer que vous m'épatâtes bien des fois à montrer une telle opiniâtreté à résister devant les nombreuses embûches que j'ai pu vous dresser. Mais, c'est cela le français : une langue belle, riche qui ne cesse de surprendre.

Interrogeons-nous un instant ! Qu'en est-il resté de tout ce galimatias dont je vous ai abreuvés ? De tous ces mots tordus et abscons pour lesquels, de surcroît, le « sexe » est souvent crucial à déterminer ? Et que dire des participes passés, notamment ceux des verbes pronominaux ? Maîtrisez-vous bien leur accord ? Quant au subjonctif imparfait, je m'en suis donné du mal à vous le faire conjuguer et à vous faire admettre que c'était le temps de conjugaison le plus facile de toute la grammaire française. Il a fallu que je répétasse et que je répétasse pour que vous le retinssiez. Est-ce chose faite ?

Qui se souvient, entre autres, de la Vénus callipyge autour de laquelle voletaient zeuzères et machaons ? Avez-vous retenu à quelle passion se voue un conchyliologue ? Aimeriez-vous connaître la suite de la dictée faite à Bazoges-en-Pareds : savoir si le héraut du châtelain a sonné de l'olifant pour annoncer aux villageois une naissance chez Émeline et Gonzague de Tourneval ?

J'arrête là mon tour d'horizon, et promets d'être particulièrement indulgente pour ceux qui, ce jour, débutent. Quant aux autres, gare ! Il pourrait bien leur en cuire si les fautes s'étaient multipliées...

Je plaisante, et quoi qu'il advienne, peu me chaut le résultat.

Pour moi, je n'ai pas vu ces dix années passer et je suis prête à repartir, en espérant toutefois que parmi vous se trouvera la relève.

Bonne (nouvelle) année de dictées !



31/08/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres