AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

Règles d'accord du participe passé

1 -Le participe passé employé sans auxiliaire

Il est considéré comme un adjectif et s'accorde avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte :

  • confortablement installée dans le fauteuil, elle lisait le journal

  • nous savourions ces beaux jours ensoleillés

 

2 - Le participe passé des verbes conjugués avec « être »

Il s'accorde avec le sujet :

  • elle était confortablement installée dans son fauteuil

  • ses parents étaient ravis de la voir

  • Alice, à quelle heure es-tu sortie ?

Cas particulier des verbes pronominaux : voir le point 4

 

3 - Le participe passé des verbes conjugués avec « avoir »

  • Si le verbe n'a pas de complément d'objet direct (COD) ou si celui-ci est placé après le verbe, il n'y a pas accord

- les enfants ont sauté de joie en apprenant la nouvelle.

- les enfants ont rangé les jouets avant de partir.

  • Si le verbe est précédé de son COD, il y a accord avec le COD

- les jouets que les enfants ont rangés sont dans le placard.

 

4 - Le participe passé des verbes pronominaux

  • si le verbe est essentiellement pronominal (il n'a pas de sens sans le pronom), il y a accord

- se souvenir : elles se sont longtemps souvenues de cette aventure

  • sinon il faut se poser la question du COD en transformant l'auxiliaire être en avoir)

- ils se sont lavés

(ils ont lavé quoi/qui ? Eux (ils). Le COD est placé avant, donc accord)

- ils se sont lavé les mains

(ils ont lavé quoi ? Les mains (… à eux). => Le COD (les mains) est placé après, donc accord)

- elles se sont parlé (ont parlé à elles) => il n'y a pas de COD, donc pas d'accord

 

5 – Le participe passé est suivi d'un infinitif

  • si le COD qui précède le participe est COD de l'infinitif, il n'y a pas accord.

- les fruits que j'avais espéré manger (fruits = COD de manger)

- la pièce que j'ai vu interpréter (pièce = COD de interpréter)

  • si le COD qui précède le participe est à la fois COD du verbe conjugué et sujet de l'infinitif, il y a accord.

- l'actrice que j'ai vue jouer

- je les avais empêchés de commettre une erreur.

 

6 – Cas particuliers

  • Les verbes tels que courir, valoir, coûter, peser... restent invariables s'ils sont accompagnés d'un complément circonstanciel indiquant une mesure, un poids, un durée...

    - les mille euros qu'a valu cette bague

  • Le participe passé « fait » suivi d'un infinitif est toujours invariable :

- elles se sont fait faire des robes

- les robes qu'elles se sont fait faire.

  • Avec le pronom « en » le participe passé reste toujours masculin singulier :

des démarches, nous en avons entrepris plus d'une !

(exception rare avec combien, autant, beaucoup, moins, plus, si l'adverbe

de quantité précède « en » :

des lettres d'admirateurs, combien en as-tu reçues)



24/10/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres