AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

novembre 2016

 

Mardi 22 novembre

Nantes

 

 

 

Ville fluviale, Nantes était aussi ville maritime. Fascinés par les méandres de son fleuve, nous la croyions ville de rivières, mais lorsque nous descendions avec le cours des eaux vers la place du Commerce, nous avions la surprise grandiose, au bout de l’île de la Gloriette, de découvrir la multitude des voiliers et des cargos qui marquaient l’avancée de la mer jusqu’au quai de la Fosse. Cette Nantes-là, je la revois par les yeux ébahis du petit garçon venu rendre visite à sa tante Clarisse, le seul membre connu de la famille qui ait émigré de Vendée. Le fait qu’elle habitât la grande ville nous attirait fort, ma mère et moi.

 

Ville de négociants, d’armateurs, de corsaires, de flibustiers puis de négriers, elle fut très prospère au XVIII siècle. Plus du tiers de la traite française a été assuré par la centaine de négriers nantais ; en mille trois cents voyages, ils ont transporté quatre cent cinquante mille esclaves, poursuivant leur commerce d'une manière clandestine, bien après que l’abolition de la traite fut officiellement signée.

 

Bouche bée, j’ai parcouru la Nantes d’avant-guerre, avec, pour cicérone, mon cousin qui m'en mettait plein la vue. Nous ne nous lassions jamais du spectacle du port encombré de balles d’alfa et d' innombrables barriques de muscadet qui attendaient l’embarquement, bousculés par les portefaix, chassés par les douaniers que nous évitions comme si nous eussions été des contrebandiers […]

 

C’est au Jardin des Plantes que j’ai rencontré pour la première fois Jules Verne. Le petit Jules vécut dans l’île Feydeau jusqu’à ce qu'il eût atteint douze ans. Mais lorsque j’y travaillais comme saute-ruisseau, dans ma quatorzième année, depuis belle lurette il en était parti. Parti fort loin pour un tour du monde en quatre-vingts jours, ou pour vingt mille lieues sous les mers […]

 

Sans tomber dans l’excès de Stendhal qui assure qu’il est allé contempler tous les jours, pendant une demi-heure, le tombeau de François II et de Marguerite de Foix, à la cathédrale,

 

j’avoue que je ne fais guère de voyage à Nantes sans aller voir ce cénotaphe élevé à la mémoire du père et de la mère d’Anne de Bretagne ; cachée dans le couvent des Ursulines à la Révolution, cette magnifique sculpture fut sauvée de la destruction …

 

 

 

d'après Michel Ragon (Enfances vendéennes)

 

 

 

 

 

Si vous craignez la grande métropole avec ses tramways, busways et ses autochtones peu zen au volant, faites une incursion en Brière .

 

En chaland, vous sillonnerez le labyrinthe des canaux, la tête dans les nuages, à l’affût des centaines d’oiseaux migrateurs

 

Dans cet océan de roselières, parmi les massettes et les typhas, si les auspices vous sont favorables, vous fraierez avec le fuligule milouin, l’effarvate (effarvatte), le courlis corlieu, le phragmite des joncs, le bruant des roseaux ou le bihoreau gris.

 

Quelques commentaires sur la dictée

il appert que.... = il est évident, il est manifeste que...

C'est l'indicatif présent du vieux verbe « apparoir », utilisé seulement à la 3 personne du sing. et utilisé dans le langage juridique, parfois dans le langage littéraire.

Un cicérone = un guide qui explique les curiosités d'une ville, d'un monument...

Ce mot tire son étymologie de « Cicero », orateur latin, et fait allusion à la ver-

bosité, la logorrhée des guides italiens.

Un saute-ruisseau = mot vieilli ; désigne un jeune clerc de notaire qui fait les courses, porte les colis. Au pluriel : des saute-ruisseaux.

Alfa = (mot d'origine arabe) désigne une plante d'Afrique du Nord et d'Espagne dont les feuilles servent à fabriquer la sparterie et certains papiers. Mise en charpie, la corde d'alfa est utilisée comme un gant de crin.

Un faix = une charge pesante, un fardeau.

Un portefaix est un porteur (mot vieilli)

les massettes, les typhas = plantes amphibies, sortes de roseaux

frayer = dans le texte, avoir des relations familière, fréquenter

Il signifie aussi « déposer ses oeufs » pour la femelle poisson (une frayère )

«  se tracer un passage, un chemin »

le fuligule milouin = canard plongeur

 

l'effarvat(t)e, le phragmite , le bruant = petits oiseaux des marais, ( fauvettes des roseaux)

 

le courlis, le bihoreau = genres d'échassiers

 

Quelques subjonctifs dans la dictée

 

eût atteint = Plus-que-parfait du subj ., demandé par la conjonction de subordination « jusqu'à ce que ».

 

elle habitât = Imparfait du subj.

« Le fait que » peut se construire avec le subjonctif ou l'indicatif.

Dans le cas de la dictée, si l'ind. avait été choisi par l'auteur, il aurai écrit

«  le fait qu'elle habitait »

 

ait émigré = passé du subj. demandé par « le seul » qui peut lui aussi être suivi de l'indicatif. Il serait correct de dire aussi : Le seul membre qui a émigré .

Mardi 8 novembre

 

 

Les courses en mer

 

« Franchir la ligne de départ, c’est une première victoire », disent beaucoup de marins.

 

Sur le quai, la foule agglutinée qui lance à cor et à cri un au revoir aux équipages annonce l’imminence du départ. Des mains et des mouchoirs, semblables à des oriflammes bariolées, sont agités par la famille, les amis, des enfants… Puis les ancres sont relevées : « Larguez les amarres ! »

 

Qu’il s’agisse de Christophe Colomb, de Florence Arthaud, de François Gabart ou du charismatique Éric Tabarly, que ce soit à bord de trois-mâts, de catamarans ou de simples canots, les navigateurs, inlassables, depuis la nuit des temps, ont sillonné les océans. Tous ces découvreurs d’îlots inconnus, ces marins sportifs familiers des top niveaux et ces scientifiques de haut vol ont confié leur phénoménal destin à la mer.

 

Dépourvus du moindre biscuit de survie, certains se sustentés avec des harengs pacqués, des clovisses charnues, avec du phytoplancton, voire des rhodophycées, et ont ainsi survécu. Croisant des vraquiers ou des thoniers, vainquant des vents cycloniques, ils se sont aussi dégagés de lames qui les auraient engloutis.

 

Que n’auraient-ils donné alors pour rallier les atolls ensoleillés du Pacifique ou même pour voir, tel Jonas, les fanons des baleines ! À mille milles des côtes, loin du pays qui les a vus naître, ils ont vécu dans l’immensité pélagique , là où l’horizon rejoint l’infini.

 

Quels qu’ils soient, un jour, après s’être laissé buriner par les embruns salés et s’être mesurés à la force des flots, lors des courses transocéaniques, hantés par l’inénarrable aventure des mers, ils ont retrouvé la terre ferme.

 

En 2017, au bout de combien de temps le vainqueur franchira-t-il la ligne ? Nul doute, il devrait battre le record de Philéas Fogg, le héros de Jules Vernes, qui voulait faire le tour du monde en moins de quatre-vingts jours. Déjà, François Gabart, lors de la dernière édition du Vendée Globe a placé la barre plus haut en soixante dix-huit jours. Cette fois, les « foils »permettront-ils de battre ce temps ? Une chose est sûre : aux Sables , on accueille les derniers comme les premiers.

 

d’après Micheline Sommant et OuestFrance

 

Jeudi 10 novembre

 

 

Mésanges bleues

 

Deux éclairs bleus, multipliés par leur hâte sans repos, illuminaient chez moi le petit enclos bourgeonnant. Mâle et femelle, au moment de s'engouffrer dans la lucarne du tronc creux, prenaient pied un instant sur l'extrémité d'un tuteur en bambou et s'y balançaient comme une fleur ; la nichée gavée, un bruit d'éventail, un trait bleu et jaune rejaillissaient du nid, et l'attente haussait d'un ton le pépiement des petits invisibles.

La plus insolente, la plus active, la petite femelle, je l'ai vue plonger sous la basse jungle des jeunes bégonias serrés ; elle pénétrait par un bout de la plate-bande, y chassait comme un rat, courant agilement sur ses merveilleuses petites serres ; elle surgissait à l'autre extrémité, arrogante, la tête levée, une chenille en banderole toute vivante au bec, ou bien moustachue de deux ailes d'insecte, belliqueusement.

 

Colette

(Histoires pour Bel-Gazou)

 

 

Course épique ou épicée ?

 

C'est presque devenu un marronnier : tous les quatre ans, la fièvre s'empare de notre département et même bien au-delà. Le Vendée Globe, puisqu'il s'agit de lui, déplace les foules. Il faut dire que les exploits de ces aventuriers des temps modernes que sont nos navigateurs, méritent bien l'engouement qu'ils suscitent. Plus d'un rêve sans doute en secret de chevaucher l'un de ces coursiers des mers et de dompter les éléments, bravant les difficultés de l'hémisphère Sud avec ses 40ᵉ rugissants et ses 50ᵉ hurlants Mais pour ma part, quelque envie que j'en aie, mes piètres capacités de marin m'en ont détourné.

Sans compter que la perspective de se sustenter de nourriture lyophilisée pendant quelque quatre-vingt-dix jours suffit à me décourager d'un tel projet, moi qui suis amateur de bonne chère. Néanmoins, je n'ai pas renoncé à faire le tour du monde à ma façon et j'ai donc décidé de découvrir les continents par leurs épices et condiments divers. J'ai lâché l'empire des mers pour l'empire des sens ! Et cela me va bien, car tout poivre, tout gingembre, tout aneth que je déguste me flatte le palais et me laisse bouche bée. Voilà bien les meilleurs antidotes à la morosité. Des épices, j'en ai vu de toutes les couleurs. Des aulx roses aux poivres noir(s), blanc(s) ou caca d'oie, des curcumas safran à la cardamome ventre-de-biche : c'est un régal pour les yeux et les papilles. Et que dire des préparations venues de tous horizons, telles que les currys, les colombos ou les mélanges cajuns ?

Voilà bien un plaisir incommensurable que seul, pour vous doux dingues de la langue française aujourd'hui rassemblés, votre amour des mots serait peut-être censé concurrencer. Si tel est le cas, ouvrez vite vos dictionnaires et vous découvrirez qu'ils regorgent de ces vocables colorés et exotiques qui feront les délices épicées de vos esprits et de vos palais.

 

Jean-Luc Brianceau

 

(championnat de Vendée d'orthographe 2016 )

 

 



09/11/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres