AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

AU FIL DES MOTS à Chavagnes-en-Paillers

Droit de réponse (nov 2015)

(Dictée écrite en réponse à la dictée de Patrick Touzé "Vingt-six moins une" (brochure du cercle d'or), sur la disparition de la lettre E (voir texte à la suite de la dictée)

 

 

Hou ! H(hou)! Me r'voilà !

 

Rappelez-vous ; il y a quelque trente jours de cela, dans cette salle Tourmaline, la maîtresse de céans, qui se croyait maligne, a osé vous proposer un texte que je ne saurais qualifier autrement que de galimatias sur lequel nombre d'entre vous se sont vus ramer inexorablement. Tout confondus vous étiez devant la pléthore de mots tordus, abscons qui se sont succédé, des lignes durant ; tout ça pour le simple plaisir de m'éjecter, manu militari, dans un jet via Kinshasa chez les griots où je dus, au son de la kora (kôra,cora) m'empiffrer d' acras en dansant le calypso tout en me saoulant (soûlant) de tchapalo.

Qu'on me croie sur parole ! J'eusse préféré qu'on me débarquât au Zimbabwe ou en Érythrée loin de chez les Ewes ; là, j'eusse pu gratter de l' ukulélé et jouer à l'awalé.

 

Bref ! Revenons aux choses sérieuses. Pourquoi avoir déployé une telle animosité à mon endroit ? Il eût été des plus avisé d'y réfléchir à deux fois ! Ne suis-je pas, moi, Opus Cinq – comme on a osé me dénommer – la figure la plus présente dans les quelque deux mille cinq cents pages du Petit Robert ? Ouvrez le conte de Saint-Exupéry « le Petit Prince » à la page quatre-vingt ; sur les cent quatre-vint-deux mots, c'est-à-dire sept cent vingt-neuf caractères, je figure, tenez-vous bien, cent dix-neuf fois, deux fois plus qu'Opus Neuf. Messieurs (MM.)Opus Onze et Vingt-Trois, quant à eux, sont aux abonnés absents.

Je ne suis donc pas n'importe quel quidam et tel Neptune émergeant des abîmes hadaux, je brandis haut mon trident pour clamer ma suprématie. Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis peu, j'ai ordre de ne pas me découvrir dans les grandes occasions, entre autres en présence de la reine Élisabeth, Mais, arrêtons là . Je pense qu'il messied de prolonger à l'envi ce dithyrambe sans être taxé de présomption...

Je sais, d'aucuns me reprochent ma vacuité sous prétexte que parfois je m'amuïs ; mais discrétion n'implique pas exclusion et ma présence tacite est souvent justifiée : « engouement » et « bégaiement » ne me contrediront pas.

 

Sans moi, Opus Cinq, plus de Coco Chanel, de Molière, Voltaire, Prévert ni même de PEREC (bien fait pour toi, Georges!). Avouez que c'eût été dommage !

Sans moi, Opus Cinq, finis les chausse-trap(p)es redoutées, les arcanes emberlificotés des verbes conjugués, des participes passés.

Sans moi, Opus Cinq, exit le féminin ; et que diriez-vous alors, mesdames, vous qui, à cor et à cri en réclamez un à « ministre », « écrivain » ou « auteur » ?

Et vous, les Thérèse, Bernadette, Irène, pas la peine de parier des zlotys pour dire que vos prénoms deviendraient imprononçables !

 

En revanche, in petto, je reconnais que sans moi, des jours bien meilleurs pourraient advenir dans notre Hexagone . Plus de cancers, d'épistaxis, d'érysipèles, d'Alzheimer ; plus d'attentats, de Daech (Daesh)... Toutefois, bien qu'il siée de reconnaître que cette éventualité serait ô combien exaltante, et quelles que soient les suites à encourir, je clame, je hurle, je vocifère :

« Perec, je t'abhorre, je t'exècre, et toi aussi Touzé qui as si bien su l'imiter. »

 

Ce texte est un droit de réponse qu'Opus Cinq m'a demandé d'écrire, en son nom, pour sa réhabilitation

 

 

 

 

 

 

 

 

Vingt-six moins une

 

 

Nous avions dix-huit ans, travaillions l'oral du bac. Ouvrant un matin nos dicos, la situation nous laissa ahuris, abasourdis, pantois; cois, quoi: nom d'un cabot, Opus Cinq avait disparu! Son portrait-robot: trois fourchons horizontaux, joints par un bâton d'aplomb.

 

 

 

On l'aurait vu partir par avion. Pourquoi ça? Son moi lui causait du souci: «Dans plus d'un mot sur cinq, disait-on, on l'a banni au bout, à la fin. Quand par hasard au mitan on l'a mis, il s'amuït plus ou moins. Trop tu dans la prononciation, il dit avoir un sort pas rigolo, un fatum pas folichon. Normal qu'il ait voulu voir du pays, parcourir lacs, massifs ou bassins».

 

 

 

Mais sans lui, plus d'un mot avait un air bancal; quasi fichu pour discourir. N'aurions-nous pour nos oraux qu'amphigouris, charabias, galimatias à offrir? Jamais ! Où qu'il fuît, il nous fallait l'avoir. On s'y colla tous.

 

 

 

Au matin suivant, au Ghana, un marabout rapporta avoir vu un gus plus qu'original, quittant Accra pour Kinshasa. Plus tard, un Kinois signala un griot, un champion à la kora (kôra), qui nourrissait d'acras un zozo pas banal. Sûr, il s'agissait d'Opus Cinq!

 

 

 

 

 

On y alla aussitôt; on laissa au bord d'un marigot où l'on disait qu'il allait parfois, un appât attirant: ni du pili-pili, ni du cramcram, ni du foufou qu'il n'aimait pas, mais du tchapalo. Las! soudain arriva un gros animal mafflu qui, dans un court glouglou but tout : oui, l'hippo lippu lampa l'appât. Il fonça, fit fissa, assouvit sans façon(s) sa soif, finissant fin saoul (soûl). Sans faux-fuyant(s), on fit chou blanc.

 

 

 

Trois jours plus tard, dans l'Amazonas, on racontait qu'un zigoto inconnu, un tout-fou qu'un loup masquait toujours, dansait milongas, calypsos ou bossas-novas (bossanovas) dans un boui-boui (bouiboui) craignos, jusqu'au soir. J'arrivai illico à bord d'un yawl. Il n'y avait ni calambour(s), ni liquidambar(s) ici, mais moult quassias. Quant aux animaux, piraya(s), anaconda(s), margay(s), tupinambis, pipa(s), aucun n'avait l'air sympa.

 

 

 

J'ourdis un sournois complot: l'inconnu furax fut poursuivi par dix Yanomani(s), puis, dans un tohu-bohu jamais ouï, saisi au blair, au kiki, aux arpions par trois Tupi(s) tapis dans un coin obscur. Pris, il avoua son vrai nom : Opus Cinq. On avait abouti! Au final, on obtint tous haut la main un bachot triomphal, option mot(s) tordu(s).

 

 

 

Patrick Touzé - 2000

 



31/08/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres